Cours de l’Or : SPERA MUNDI

Cours de l’Or : SPERA MUNDI

 

Du latin Spera Mundi : faire confiance au monde

 

La tendance actuelle de l’Or est au plus bas, cela fait 8 mois depuis les plus d’août 2020. Pour l’investisseur intéressé par l’Or, ce n’est pas un réel problème, au contraire, il s’agit pour lui d’une opportunité.
La vision de la plupart des investisseurs dans l’Or est erronée. L’Or n’est pas un actif de spéculation, ni un produit complexe. Il s’agit en faite d’un signe, d’une manifestation, d’un symbole que le monde a donné à l’humanité et dans lequel le monde y a insufflé toute sa confiance.

 

Pour comprendre le prix de l’Or tel qu’il est aujourd’hui, il faut s’intéresser aux facteurs suivants : déficit et dette, taux d’intérêt et inflation. Nous prendrons le cas des Etats-Unis, mais ce modèle peut s’appliquer à l’ensemble des pays occidentaux dont l’économie bascule de la maturité au déclin.

 

En ce moment, l’explication la plus rapide pour expliquer la baisse récente du cours de l’Or depuis août 2020, est la hausse des taux d’intérêt des obligations perpétuelles de la Fédéral Reserve Américain (FED). Le 4 août 2020, ce taux d’intérêt a touché un plus bas historique à 0,52%. Depuis la hausse a été constante; pour culminer à 1,64% le 12 mars 2021. De manière générale, quand les taux montent, l’Or sous-performe; mais seulement quand les taux d’intérêt sont plus élevés que l’inflation.

Une augmentation continue des taux d’intérêt rendrait les USA insolvables pour le remboursement de leur dette, simplement parce que les intérêts de leur dette seraient plus élevés. Sans reprise économique, ce pays connaîtrait alors le même destin que le Mexique ou le Zimbabwe pendant leurs crises monétaires (entre autres).

Le gouvernement américain vient de voter un nouveau stimulus monétaire de 1900 milliards de Dollars US. Cela représente une augmentation de la dette d’état de 6,8% pour les USA, ce qui porte la dette des USA à 30 000 milliards d’USD.

Tous les pays financent leurs dettes dans l’attente d’une augmentation des recettes fiscales future. Or, en 2019, le budget des Etats-Unis accusait déjà un déficit de 1000 milliards d’USD, c’est à dire que les USA dépensait déjà plus qu’ils n’avaient de recettes. L’augmentation rapide de la dette, même à des taux d’intérêt bas, engendre bien évidemment une augmentation des montants à rembourser. Alors que l’économie américaine était encore florissante les années précédentes, elle n’arrivait déjà pas à avoir un budget à l’équilibre.

 

Les attentes d’inflation sont à la hausse parmi les agents économiques. Le temps ne devrait pas leurs donner tort car la base monétaire (M0) de l’USD a augmenté de 58% entre février 2020 et février 2021. Et le plus inquiétant, c’est que la masse monétaire M1 (billet en circulation et dépôt bancaire), a quant à elle augmenté de 444% pendant la même période. L’inflation va arriver en 2021 aux USA.
C’est d’ailleurs pour cela que les américains se ruent en ce moment sur les pièces d’Or et d’Argent. Ils anticipent la hausse du prix de l’Or et de l’Argent, d’où la difficulté de trouver des onces d’Argent avec une prime inférieure à 60%.

 

La véritable mesure est telle que décrite ci-dessus. Des taux d’intérêt administrés pour éviter d’augmenter le poids de la dette, une dette galopante, qui n’est remboursée plus que par de nouveaux déficits, et l’inflation inévitable qui va dévaloriser l’épargne sont autant de signes avant coureur qui doivent pousser les épargnants à se tourner vers la valeur refuge. Il faut faire confiance au monde pour rétablir l’équilibre et l’harmonie.

Recommended Posts

Leave a Comment